Chômage après congé parental : les règles à connaître

Après une naissance ou l’adoption d’un enfant âgé de moins de 16 ans, l’État octroie au salarié un congé parental. Pendant ce laps de temps, à vous les séances de câlins sans fin avec le nouveau venu. Cependant, il arrive souvent que l’on souhaite quitter son emploi après un congé parental. Nombreux sont donc les jeunes parents qui se demandent quelles sont les règles à connaître quand il est question de chômage après le congé parental.

Pour les jeunes parents, cette question épineuse occasionne de nombreuses nuits blanches. Il est temps de lever le voile sur ce mystère de l’administration.

Récapitulatif : tout savoir du congé parental

Défini par l’article L 1225-47 du Code du Travail, le congé parental a vocation à préserver l’équilibre vie privée / vie professionnelle des salariés. S’étalant sur une période de douze mois maximum, il réduit totalement ou partiellement le nombre d’heures de travail à effectuer.

Dans le cas d’un congé parental à temps partiel, l’employé doit s’engager à effectuer au minimum 16 heures de travail par semaine. S’il travaille 80 % du temps, il percevra 80 % de sa rémunération habituelle. En revanche, s’il opte pour le congé à temps plein, ce dernier ira de pair avec une suspension du contrat de travail, laquelle implique un arrêt des versements du salaire.

Accessible autant aux hommes qu’aux femmes, l’acquisition d’un congé parental doit néanmoins répondre à certaines conditions. Bien qu’elles ne soient qu’au nombre de deux, elles doivent être méticuleusement respectées :

  • travailler pour le compte de l’entreprise depuis au moins un an ;
  • dans le cadre d’une adoption, l’enfant doit obligatoirement avoir moins de 16 ans.

Si ces deux critères sont réunis, aucun employeur n’a le droit de s’opposer à une demande de congé parental. De fait, un refus pour un prétexte quelconque expose l’entreprise à une amende de catégorie 5, laquelle peut s’élever à 1 500 €.

Avec autant d’avantages, il n’est pas surprenant que le congé parental soit autant apprécié par les professionnels. Pouvant être pris pendant les 3 premières années de vie de l’enfant, il permet aux parents de tisser des liens forts avec leurs enfants.

Néanmoins, au sortir de cette période d’accalmie, il n’est pas sûr que tous aient envie de reprendre leur ancien poste. Pour certains, le congé parental leur a donné des envies d’ailleurs, quitte à faire un saut dans le vide. Une question se pose donc : à quelles protections sociales ont-ils droit en étant au chômage ?

Quelles indemnités en cas de chômage après un congé parental ?

Que ce soit de son fait ou suite à une décision de son employeur, un jeune papa ou une nouvelle maman peut se retrouver au chômage au sortir de son congé parental.

Peut-être que la structure de l’entreprise a évolué en sa défaveur… Peut-être que le salarié ne désire plus reprendre sa routine d’antan… Peu importe les circonstances, la finalité est la même : le professionnel se retrouve en situation de chômage.

Fort heureusement, l’État n’est pas disposé à le laisser tomber en pareilles circonstances. Ainsi, les allocations chômage que le parent perçoit seront automatiquement calculées sur les prestations auxquelles ils avaient droit quand il était encore pleinement salarié.

Comment sont calculées les allocations chômage après un congé parental ?

Il y a deux cas de figures. Dans le premier, vous avez fait un congé parental complet. Les allocations seront alors calculées en fonction de votre salaire des 12 derniers mois ouvrés.

Dans le second cas, vous avez fait un congé parental partiel avec les aide de l’état PrePare, alors les allocations seront calculées sur les douze derniers mois travaillés, que ce soit en temps partiels ou en temps plein.

Quelques questions fréquentes…

Question : Je souhaite quitter mon emploi à la fin de mon congé maternité pour me reconvertir. Pour ça, je compte proposer une rupture conventionnelle à mon employeur. Est-ce que les mois de mon congé maternité vont être pris en compte pour calculer mes allocations chômage ?

Réponse de maître MASSON : [la réponse arrive bientôt, merci de votre patience]

Question : Suite à un rythme parental 80/20 avec l’aide PrePare, j’ai finalement quitté mon emploi via une rupture conventionnelle. Pôle emploi me verse des allocation sur la base de 80% de mon salaire et pas 100%. C’est normal ?

Réponse de maître MASSON : [la réponse arrive bientôt, merci de votre patience]

Question : Je réfléchie à quitter mon emploi après mon congé parental. Je sais que j’aurai droit au chômage, mais comment faire le calcul des allocations auxquelles j’aurai le droit ?

Réponse de maître MASSON : [la réponse arrive bientôt, merci de votre patience]